Le passing non-binaire

Introduction

Définition

La non-binarité désigne tous les genres qui ne sont pas exclusivement homme ou femme. Les genres qui ne rentrent pas dans cette binarité. (non-binaire abrégé en NB)

Le passing, dans le contexte du genre, c’est la façon dont notre genre est perçu, quel genre est ce que l’on va nous assigner (le terme “passing” peut aussi être utilisé dans un contexte de classes sociales et de races).

On pourrait donc se dire qu’actuellement, ces termes sont antinomiques avec la non-binarité car, pour une majorité de la population et dans une majorité de contextes, on ne sera pas perçu-e comme non binaire spontanément, mais comme homme ou femme.

La réalité est cependant bien plus nuancée, et cet article va proposer quelques techniques et stratégies pour permettre aux personnes non-binaires de voir leur identité reconnue.

La non-binarité dans des normes binaires

⚠️ La non-binarité n’implique pas forcément un style, un physique, une apparence particulière. Cet article n’est pas là pour renforcer la croyance selon laquelle les personnes non-binaires devraient adopter un look particulier.

Bien au contraire, la non-binarité peut s’exprimer de beaucoup de façon différentes, normée dans le genre ou non, ou bien peut ne pas s’exprimer non plus.

Les genres et identités non-binaires étant diverses et les besoins différents, il est évident que certains conseils ne seront pas satisfaisants pour tous et toutes.

Ce qui suit n’est donc pas une to-do list mais une compilation d’astuces pour passer en temps que non-binaire, de possibilité pour réduire sa dysphorie selon les besoins de chacun et chacune.

Passing non-binaire et transphobie

Contrairement au passing masculin ou féminin qui, lorsqu’il est acquis, permet de se préserver de la transphobie dans beaucoup de situations, être ouvertement visible en temps que NB expose à de la transphobie. Cette transphobie est souvent encore plus violente lorsque l’on est assigné homme à la naissance ou lu comme tel.

Il est important de le comprendre et de le prendre en compte vis à vis de tous les conseils qui vont suivre.

Le passing non-binaire dans l’ambiguïté/androgynie

Le tout venant cis n’a généralement pas de vraie représentation de personne non-binaire en tête, cependant iel comprendra facilement que cela puisse ressembler à une apparence… non-binaire, dans le sens ne pas présenter des caractéristiques physiques d’un genre uniquement, ou alors présenter des marqueurs de genre peu clairs, “entre-deux” (coupe de cheveux unisexe, vêtements mixtes etc…).

On pourrait appeler ça : des combinaisons de marqueurs genrés.

Exemple de coupe de cheveux et de vêtements peu marqués dans le genre :

source: https://www.youtube.com/watch?v=-izgtASFtK8
source: https://ar.pinterest.com/pin/732960908082726880/
source: https://ar.pinterest.com/pin/294915475591308630/
source: https://ar.pinterest.com/pin/362469470007365124/

Exemples de combinaisons de marqueurs genrés qui peuvent aider un passing non-binaire :

  • Être grand-e et des cheveux longs
  • Avoir une barbe et du maquillage
  • Être petit-e et avoir des cheveux courts
  • Avoir une moustache « duvet » très visible alors que l’on a par ailleurs des traits féminins
  • Avoir des traits féminins mais une forte musculature
  • Avoir un torse masculin et porter une robe
  • Être perçu-e d’un certain genre, mais se genrer d’un autre genre
  • Adopter un comportement en décalage avec le genre dont on est perçu-e (avoir des traits masculins et être maniéré-e ou avoir des traits féminins et prendre de la place dans l’espace publique)
  • etc…

En fonction de ce que vous voulez, vous pouvez vous inspirer de conseils qui sont vrais pour les personnes transféminines autant que transmasculines.

À cette liste, on peut rajouter les éléments qui, au fur et à mesure du temps ont fini par être codés queer (comme les cheveux colorées, les poils ou certains piercing comme le septum).

Le passing non-binaire dans un passing changeant

Le passing c’est avant tout dans les yeux de la personne en face, c’est une expérience courante pour les personnes trans (non-binaires ou pas) de se voir attribuer un genre dans telle circonstance, mais un autre genre par des personnes connues depuis longtemps.

C’est bien la preuve que notre apparence est perçue différemment en fonction des à priori de la personne en face.

Certaines personnes NB se sentent pleinement reconnues en temps que personne non-binaire en étant percu-e et genré-e alternativement au masculin et au féminin au fur et à mesure de la journée.

Cela peut se faire en demandant aux gens de notre entourage d’utiliser des pronoms alternées ou en « segmentant » sa vie. Par exemple, en étant une femme au travail et auprès de tel groupe d’ami-e-s, un homme auprès de sa famille et de tel autre groupe d’ami-e-s. Ça peut être euphorisant de voir que son apparence peut être lu de façon si versatile.

Y a-t-il un traitement hormonal pour être androgyne ?

L’androgynie est un concept large et situé culturellement. Ça veut dire que les gens ne vont pas percevoir qu’une personne est androgyne selon les mêmes critères. Vont rentrer en compte: son âge, si elle est blanche ou non, si elle a un handicape ou non etc…

Cela étant dit, et à l’instar des transitions visant à passer d’un genre à l’autre, il existe des moyens de s’androgyniser via des opérations et des hormones ( pour obtenir un passing de freak ou un passing changeant par exemple).

Concernant les traitements hormonaux féminisant ou masculinisant, il est possible de les arrêter à tout moment sans risque pour la santé si le corps a encore des organes capables de produire des hormones sexuelles (présence de testicules ou d’ovaires fonctionnelles). Dans ce cas, certains changements restent.

Dans le cas du traitement hormonal masculinisant :

  • la voix peut remonter légèrement chez certaines personnes mais les changements restent
  • La pilosité peut décroître un peu mais reste
  • L’hypertrophie du clitoris reste
  • Les autres changements (odeur, texture de la peau, densité des cheveux) disparaissent.

Dans le cas du traitement hormonal féminisant :

  • Les seins deviennent plus petits mais restent
  • Les autres changements (odeur, texture de la peau, densité des cheveux) disparaissent.

Dans les deux cas, la répartition des graisses va se faire dans « l’autre sens ». La vitesse à laquelle cela va se passer va dépendre des personnes, mais en général, plus le traitement a été pris longtemps, plus la rerépartision sera lente.

Il est par ailleurs tout à fait possible de reprendre un traitement hormonal après qu’il ait été arrêté.

Il est également possible recourir à un traitement hormonal microdosé (qui remplace seulement partiellement votre hormonologie naturelle). Les changements seront les mêmes qu’un traitement hormonal classique, mais seront moins intenses et mettront plus de temps à arriver.

Existe-il des opérations pour être androgyne ?

Concernant les opérations, elles sont indépendantes de la prise d’un traitement hormonal.

Certaines d’entre elles permettent d’avoir un passing plus ambigu seules, par exemple :

  • Une mastectomie (ablation des seins)
  • Des séances d’épilation laser
  • Une mammoplastie

Utiliser le neutre à l’oral

Utiliser le neutre à l’oral permet de faire sentir, quand on parle de soi, que l’on ne parle pas comme si l’on était une femme ou un homme et donc, de renvoyer une image non-binaire. Ça peut être de ne jamais se genrer et/ou demander au gens de ne pas utiliser de tournures de phrase genrées (en profitant des richesse du français, en disant le prénom à la place du pronom, en utilisant des mots épicènes comme enfant ou adelphe ou des tournures comme « xxx est joie » au lieu de « xxx est content »).

Le neutre, ça peut aussi être utiliser à l’oral des pronoms non-binaires (iel, ielle, aelle, ael, ol, ul etc…) ainsi que d’accorder de façon neutre.

Il n’y a pas d’instance normative qui ait décrété quoi que se soit, plusieurs usages cohabitent donc. Voici quelques exemple pour vous donner une idée de ce à quoi ça peut ressembler :

  • Répéter deux fois l’accord, une fois d’un genre, puis de l’autre (par ex : je suis content contente ; je suis animatrice animateur ; je suis un une fan)
  • Combiner les deux accords (par ex : je suis animateurice ; je suis heureuxse ; je suis heureuxe ; je suis belleau)
  • Prononcer « euh » (ø) ce que l’on écrirait « · e » en écriture inclusive (par ex : je suis touteuh chose ; je suis contenteuh)
  • Faire une pause entre le mot et l’accord quand on écrirait « · e » en inclusif (par ex : je suis tou… te chose ; je suis conten… te)
  • Utiliser æ (prononcé ae “aé”, aj “aïe” ou ɛj “éy”) comme accord ce que l’on écrirait « é·e » en écriture inclusive (par ex : je suis fatiguae )

C’est votre choix. Vous pouvez très bien utiliser un pronom non-binaire et des accords binaires, ou bien garder certaines façons d’accorder et pas d’autres selon ce qui vous semble le plus simple à faire et ce qui vous plaît le plus à l’oreille.

Dire que l’on est non-binaire.

Il existe des femmes masculines et des hommes féminins, de ce fait, souvent et malgré tous les efforts, nous sommes encore et toujours remis-e dans une case de genre.

Mon dernier conseil pour passer en temps que personne NB est donc de le dire. Que ça soit de vive voix, ou grâce à un accessoire/patch/T-shirt au couleur du drapeau non binaire ou encore un badge avec votre pronom marqué dessus.

drapeau non-binaire le plus couramment utilisé

Le passing non-binaire ne se limite pas à l’androgynie. En effet, le genre que l’on nous assigne dépend aussi énormément de comment les gens nous perçoivent, des idées qu’iels ont sur nous. Le fait de dire que l’on est NB a assurément un effet sur le passing que l’on a pour elleux. C’est en soit un acte de transition. Quelque soit notre apparence, quelque soit notre genre assigné.

Il est cependant important d’être, aussi, face à des gens prêt-e-s à remettre en question l’éducation qu’iels ont eu par rapport au genre. S’entourer de personnes elles mêmes NB peut donc aider.

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Votre avis nous aide à améliorer le Wiki Trans

Comment améliorer cet article ?

Tout retour constructif est le bienvenu : des choses à corriger, des informations à ajouter, à préciser ? Votre aide est importante.