Ça veut dire quoi être trans ?

Introduction

Les personnes trans sont toutes les personnes qui sont d’un genre différent de celui qu’on leur a assigné à la naissance.

Par exemple, un enfant que l’on aura assigné à la naissance comme étant un garçon qui se considère plus tard comme étant une femme est une femme trans.

Seule la personne concernée peut se revendiquer trans, sans d’autres critères. On est trans parce qu’on ne s’identifie pas au sexe auquel on a été assigné à la naissance, pas parce qu’on a fait des opérations ou qu’on souffre de notre condition. On peut être trans et ne pas avoir fait de transition sociale ou médicale.

La transidentité peut se manifester par un sentiment personnel qu’il y a un décalage entre :

  • Le genre qui a été assigné par les médecins à la naissance
  • La façon dont la personne est perçue par la société en termes de genre
  • Et la perception de sa propre identité

Dysphorie et transition

Ces décalages peut provoquer une dissociation avec l’image que l’on a de soi, qui peut aller du simple abandon (passage à un mode “pilote automatique”) à la haine de son corps, qui peut devenir dangereuse (dépression, tentative de suicide…) en particulier dans un environnement hostile. La douleur peut être physique et mentale.

On appelle cela la dysphorie de genre (en opposition à l’euphorie).

Notez qu’il n’est pas nécessaire de ressentir de la dysphorie pour être trans, et que cette dernière peut prendre des formes très diverses selon les gens.

La seule manière connue de réduire cette dysphorie est la transition de genre.

La transition peut être décrite comme une série de modifications (physiques, mentales, comportementales, etc.) qui permet à la personne de réduire l’écart entre sa perception d’elle-même et de ce qu’elle renvoie au monde. Par exemple : changer de prénom, utiliser des accords différents, changer sa garde robe, entraîner sa voix, prendre un traitement hormonal, se faire opérer…

Chacun de ces éléments étant facultatifs et un choix individuel.

Quelques définitions

Une femme trans est un enfant que l’on a assigné garçon à la naissance, et qui plus tard s’identifie en tant que fille / femme. En tant que femme, on utilise des pronoms féminins pour parler d’elle.

Un homme trans est un enfant que l’on a assigné fille à la naissance, et qui plus tard s’identifie en tant que garçon / homme. En tant qu’homme, on utilise des pronoms masculins pour parler de lui.

Il existe également des personnes non-binaires, qui ne se retrouvent pas dans la binarité des genres et peuvent se définir comme ni hommes ni femme, ou bien les deux, ou bien entre les deux.

En opposition avec le mot trans (“de l’autre côté” en latin), on appelle les personnes qui ne sont pas trans des personnes cis, ou cisgenre (“du même côté” en latin).

Les personnes intersexes sont des personnes nées avec des caractéristiques sexuelles primaires et/ou secondaires considérées comme ne correspondant pas aux définitions sociales et médicales typiques du féminin et du masculin. (définition du Collectif Intersexes et Allié.e.s).

Une partie des personnes intersexes se revendiquent trans. Vidéo de présentation du vécu intersexe

Ça vient d’où, être trans ?

Beaucoup cherchent à comprendre “pourquoi”. Comment cela est arrivé, pourquoi suis-je/mon enfant est trans, qu’est-ce qui s’est “mal passé” ?  Parce que comprendre d’où vient la transidentité permettrait hypothétiquement de “résoudre le problème”.

Chercher à comprendre à tout prix d’où ça vient pour le combattre, c’est une voie sans issue.

Sachez simplement que les personnes trans existent dans tous les types de familles, dans tous les environnements, et que ni vous, ni vos parents, ni votre environnement n’est responsable du fait que vous soyez trans.

À quoi ressemblent les personnes trans ?

Vous avez peut-être en tête des exemples de personnes trans célèbres ou bien de gens dont le physique est très visible et stigmatisé.

Il s’agit dans plupart des cas de personnes trans en début de transition. En effet, pour la plupart des personnes qui “transitionnent”, il y une période de temps souvent de quelques mois ou années où le changement est en cours et où ils doivent tout réapprendre (comment s’habiller, se comporter, parler, prendre soin de soi). Durant cette période difficile où les papiers sont en cours de modification, ils peuvent subir plus de violence et ont particulièrement besoin d’aide pour avancer.

Après quelques années, une partie des personnes trans retournent à l’anonymat dès que leur vie est de nouveau “normale” et que leur transidentité n’est plus un sujet pour elles.

La population trans en occident est de 0,3 à 1,6 %. Vous avez donc probablement rencontré des tonnes d’hommes et femmes trans ayant achevé leur transition. Votre épicier, votre collègue de bureau, le prof de votre enfant est peut-être trans sans que vous sachiez. Ce sont des gens comme les autres, normaux et qui aspirent à une vie tranquille.

Aidez-moi à améliorer cet article

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Comment pourrais-je améliorer cet article ?