Lettre d’attestation psy pour début de traitement hormonal

Introduction

Voir aussi : comment commencer un traitement hormonal ?

Dans une procédure de début de traitement hormonal dans le cadre d’une transition de genre, le praticien qui doit vous délivrer votre première ordonnance peut vous demander une attestation de suivi psy.

La lettre d’attestation de suivi psychiatrique vous est fournie par le praticien suite à un suivi psy. Elle certifie que votre psy ne voit pas de contre-indication à ce que vous commenciez un traitement hormonal. Bien qu’elle n’est pas obligatoire, certains médecins, le plus souvent des endocrinologues, la réclame.

Il vous est possible d’être suivi-e par des praticiens n’exigeant pas cette attestation pour démarrer un traitement hormonal. C’est ce que nous vous conseillons de faire. Le processus est décrit ici.

Pour trouver un·e médecin ne demandant pas l’attestation, plusieurs options s’offrent à vous.

  • Les planning familiaux de votre ville peuvent parfois délivrer une ordonnance sans attestation.
  • Les associations de votre région, qui peuvent avoir un carnet d’adresses de praticiens ne demandant pas d’attestation.
  • Poser la question sur les réseaux sociaux, ou sur des groupes d’entraide et d’auto-support.
  • La BDDTrans (base de données trans), un site qui réunit une liste de praticiens ayant eu des patients trans. Sur ce site les informations peuvent parfois ne pas être à jour, n’hésitez pas à vérifier ce qui y est indiqué.

Si vous êtes Belge : le site Info Transgenre propose une carte de praticiens dans la région flamande.

Une pratique psychiatrisante
Cette lettre demandée par beaucoup d’endocrinologues n’est pas une pratique à encourager. Aucune obligation légale ne demande de pouvoir certifier d’un suivi psychologique ou psychiatrique pour démarrer un TH dans le cadre de la transidentité.

Cette pratique est considérée par les associations françaises (Outrans, Chrysalide, Ouest Trans) comme pathologisante, psychiatrisante et infantilisante.

Durée du suivi avant attestation

La longueur du suivi psy est variable.

Certains psy sensibilisé·es des problématiques trans, acceptent selon les profils de fournir une lettre dès la première séance.

Chez d’autres psys moins transfriendly, ou bien parce que votre situation l’exige, votre praticien pourra ne vous la délivrer qu’après plusieurs mois de séances.

Ce que doit contenir cette attestation

L’attestation est une lettre courte contenant les informations suivante :

  • Une présentation de la situation, et votre souhait de vouloir effectuer une transition de genre.
  • Une phrase indiquant que votre psy est favorable, n’a pas de contre-indication à un début de traitement hormonal.
  • De préférence, l’attestation doit faire figurer votre nom complet de naissance, mais peut aussi contenir votre prénom choisi si vous en avez un.

Un modèle de lettre est disponible ici : Attestation de suivi psychiatrique

Informations à partager à votre psy si il/elle n’est pas formé

La plupart des effets d’un traitement hormonal sont réversibles durant les premiers mois. Vous serez toujours en mesure d’arrêter après plusieurs semaines de traitement, ou même plusieurs années, si vous décidez que ce n’est plus/pas pour vous.

Pour se former et obtenir des informations de la part de pairs, renvoyez vers les associations trans locales ou vers des organismes comme le ReST.

Nos brochures pour introduire à la transidentité et adresser les principales idées reçues peuvent aider à installer un dialogue.

Nos conseils pour que ce suivi psy soit efficace

Rappelez à votre praticien l’objectif de ce suivi, à savoir cette lettre, à chaque début et fin de séance. Apportez un modèle de lettre si iel a besoin d’un exemple.

Séparez le suivi psy concernant votre transition et le suivi psy concernant le reste de votre vie (famille, amour, travail…). Ne mélangez pas les deux sujets.

Face à un-e psy hostile

Dans le cas où vous vous retrouveriez face à un-e psy hostile aux personnes trans, ou bien à votre transidentité, changez de psy immédiatement.

Les personnes transphobes existent partout, y compris parmi les professionnels de la santé. N’essayez pas de vous battre ou de lui faire changer d’opinion. Cherchez un-e autre psy sans attendre.

Prix et remboursement

Toutes les consultations prises avec un·e psychiatre sont remboursées par la Sécurité Sociale à hauteur de 70% du tarif conventionné (secteur 1). Le reste du tarif peut être pris en charge par votre assurance complémentaire ou mutuelle. Sinon, vous payez en moyenne 10€ par séance (secteur 1).

Les psychologues, ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale, mais peuvent être pris en charge par une assurance complémentaire ou une mutuelle.

Une aide pour les personnes trans existe, vous permettant d’obtenir le remboursement à 100% de vos consultations psychiatriques. En savoir plus sur l’ALD.

Plus d’information sur les remboursements sur le site de l’Assurance Maladie et une page dédiée au sujet.

Autres ressources

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Votre avis nous aide à améliorer le Wiki Trans

Comment améliorer cet article ?

Tout retour constructif est le bienvenu : des choses à corriger, des informations à ajouter, à préciser ? Votre aide est importante.