Injections d’œstrogènes

Cet article présente les spécificités de la prise d’œstrogènes par injections. Pour connaitre les effets globaux d’un THS, nous vous conseillons de lire cet article auparavant.

Fiche technique

ProduitsNeofollin, Gynodian Depot
Doses habituellesentre 2 et 10 mg/semaine pour l’estradiol valerate
entre 2 et 10 mg/semaine pour l’estradiol cypionate
entre 1 et 5 mg 2 fois par semaine pour l’estradiol benzoate
entre 4 et 20 mg tous les 2 semaines pour l’estradiol enanthate
Taux sanguins à surveillerEstradiol, Testostérone, LH FSH, SHBG

Attention, ces dosages sont donnés uniquement à but indicatif. En pratique, les doses peuvent fortement varier selon chaque personne. Il sera nécessaire de se baser sur les résultats de vos prises de sang pour ajuster la dose.

Accès en France

Aujourd’hui, les produits destinés aux injections d’estradiol ne sont plus commercialisés en France. De ce fait, s’il est possible d’obtenir une prescription pour des injections en France, cela reste extrêmement difficile. Voir la section prescription pour plus de détails.

En revanche, ces produits sont accessibles en pharmacie au Canada, USA, en Asie et dans certains pays d’Europe (République Tchèque, Slovénie et Pologne)

Fonctionnement

Les injections d’œstrogènes sont assez mal connues en Europe, il s’agit pourtant d’une méthode populaire dans d’autres pays, comme en Amérique ou dans certains pays d’Asie.

Les injections ont un avantage que n’ont aucune des autres méthodes : elles garantissent des taux élevés d’estrogènes sans aucune difficulté. 

En plus, comme elles évitent le passage du foie, elles ne sont pas liées à des risques d’accident thromboembolique. Les injections sont tellement efficaces que la prise d’anti-androgène en parallèle est inutile. C’est ainsi la méthode d’excellence pour une monothérapie œstrogénique !

En pratique, les injections peuvent se faire soit en intramusculaire (au sein d’un muscle), soit en sous-cutanée (sous la peau). La fréquence des injections varie, souvent entre 4 et 7 jours pour les formes les plus courantes. 

A noter qu’il existe plusieurs formes d’estradiol injectables. Elles se distinguent par l’intensité du pic d’œstrogènes suite à l’injection et sur la durée avant laquelle il va falloir refaire une injection 

L’estradiol valerate est l’une des plus courantes. Comme la plupart des formes d’estradiol injectable, elle va se caractériser par un pic élevé d’œstradiol suivi d’une chute assez rapide .

L’estradiol Enantate est aussi un type d’estradiol en injection qui est souvent très apprécié. La raison est pour cela est très simple : il a l’avantage d’avoir un effet de pic moins marqué, permettant d’avoir des taux certes légèrement moins élevés, mais qui est surtout bien plus stables. L’estradiol Enantate est par contre beaucoup plus difficile à trouver commercialement.

Ci-dessous un petit graphique des courbes que l’on obtient selon le type d’estradiol. On y voit assez clairement que l’effet de pic diffère totalement selon le produit utilisé.

Pour trouver tous les combien de jours précisément vous devez faire une injection, l’idéal est de se baser sur les courbes ci-dessus, puis d’ajuster en vérifiant les taux dans le sang. En pratique, quelques mois après que vous ayez  commencé à faire des injections, vous faites une prise de sang juste avant d’en faire une nouvelle afin d’obtenir le taux d’œstradiol au moment où il est le plus bas. S’il apparaît trop faible pour supprimer la testostérone, vous rapprochez la durée des injections. Au contraire, s’il est trop élevé, vous pouvez vous permettre de l’espacer un peu plus.

De même, si vous ressentez une instabilité hormonale, cela est signe qu’il vaut mieux injecter des doses plus faibles, mais plus fréquemment.

Avantages :

  • Permet facilement d’obtenir des taux d’hormones élevés, bien plus qu’avec les autres méthodes
  • Permet de se passer d’anti-androgène (monothérapie estrogénique)
  • Risque d’accident thromboembolique plus faible qu’avec les comprimés
  • Pas de problèmes d’absorption plus ou moins efficace selon les personnes

Inconvénients :

  • Taux hormonaux fluctuants
  • Très forte difficulté à obtenir en France via un médecin
  • Il ne faut pas avoir peur des injections

Injections via une prescription

On entend souvent que les injections sont interdites en France. C’est faux, vous pouvez vous faire prescrire des injections et aller la récupérer dans votre pharmacie.

Par contre, ce qui est vrai, c’est que les produits pour les injections d’estradiol ne sont plus commercialisés en France. De ce fait, s’il est possible d’obtenir une prescription pour des injections en France, cela reste extrêmement difficile.

Une fois la prescription obtenue auprès d’un médecin, il est nécessaire de trouver une pharmacie qui accepte de commander le produit en dehors de France, avant de pouvoir vous le remettre. En pratique, le pharmacien va pouvoir utiliser un service spécialisé dans la commande de médicaments difficiles à obtenir (comme orlypharma.com par exemple)

En Europe, les produits les plus facilement commandables sont :

  • le NEOFOLLIN (Estradiol valerate), commandable en République Tchèque et en Slovénie
  • le GYNODIAN DEPOT (Estradiol valerate) commandable en Pologne (moins conseillé car il s’agit d’un mélange d’oestrogène et de DHEA).

Injections en auto-médication

⚠️Attention : Comme toute auto-médication, cette manière de procéder peut être dangereuse. Elle est en particulier extrêmement déconseillée aux personnes n’ayant pas un minimum de connaissances médicales.

En pratique, la voie « officielle » reste encore marginale en Europe. La majorité des femmes trans qui utilisent les injections contournent les médecins et préfèrent pratiquer l’automédication en commandant directement par elles-mêmes les produits pour les injections vendus dans d’autres pays

Le coût des injections étant en général extrêmement faible, cette solution est très facilement abordable. Ceci fait qu’une partie des personnes trans préfèrent payer une faible somme plutôt que de chercher à convaincre des médecins peu habitués à cette méthode

Si vous passez par cette solution, assurez-vous d’être en contact avec des professionnels formés ou d’autres personnes trans qui ont l’habitude et qui pourront vous conseiller, autant pour vérifier la validité des produits que pour savoir comment les utiliser !

Le Wiki Trans ne s’engage pas sur les méthodes et produits présentés dans cet article. Notre site est rédigé par des bénévoles et ne remplacera jamais l’avis d’un professionnel de santé. Pour toute question ou remarque, contactez-nous.

Dossier THS féminisant – Version 1.2

Est-ce que cet article vous a été utile ?

Votre avis nous aide à améliorer le Wiki Trans

Pourquoi cette note ?

Des choses à corriger, des informations à ajouter, à préciser ? Nous lisons tous vos commentaires

Injections d’œstrogènes