Témoignage

J., compagne d’une femme trans

27 ans, juriste, compagne d’une femme trans depuis 7 ans
Racontez le coming-out / la rencontre de votre proche trans avec vous. Comment l’avez-vous vécu ?
Je n’ai pas de souvenir précis de son coming out. Je crois que cela a été progressif, avec des questions qui ont petit à petit trouvé des réponses.

J’aimerais dire que ma réaction a été exemplaire mais malheureusement ça n’a pas été le cas. Ça a été dur d’être une bonne alliée alors que je vivais un grand bouleversement dans ma vie amoureuse et sociale. J’ai d’abord été un peu dans le déni.

Puis j’ai dû faire un travail mental pour la voir comme la femme qu’elle était déjà alors qu’elle se présentait toujours majoritairement au masculin et m’interroger sur ma propre sexualité : je me pensais hétérosexuelle, pouvais-je être épanouie dans une relation homosexuelle ? Ma compagne m’a laissé le temps de trouver des réponses à ces questions. Elle m’a proposée de nous séparer temporairement pour que je puisse choisir consciemment, volontairement, d’être en couple avec une femme. Le déclic a été à ce moment-là : je voulais être avec elle, et le reste faisait juste partie de la vie.

Finalement le plus dur pour moi a été le regard des autres. Parler d’elle comme de ma compagne et être pour la première fois de ma vie perçue comme lesbienne, cela voulait dire perdre un privilège cis-hétéro. J’ai découvert avoir peur de se donner la main dans la rue, ne pas savoir si j’étais dans un milieu assez safe pour dire que j’étais en couple avec une femme aussi simplement que quand je parlais d’elle au masculin. Dans les choses qui m’ont aidée : une association proposant des groupes de parole pour proches de personnes trans, le Twitter trans, fréquenter plus de milieux LGBTI friendly…bref, se rendre compte qu’on n’est pas seules dans ce cas.

Comment le coming-out et la transition de votre proche ont-ils transformés votre relation ?
J’ai eu du mal à faire « notre » coming out auprès de ma famille et de mes collègues (je travaille dans un milieu très conservateur), j’ai mis très longtemps.

Pendant tout ce temps, cela a été très difficile à vivre pour ma compagne, qui avait l’impression d’être un secret honteux. Ma peur panique de ce coming out social a failli tout gâcher entre nous deux. J’ai fini par réussir à le faire, et tout s’est bien passé.

Ma famille nous a donné le soutien que sa famille n’était pas capable de lui apporter. C’est une vraie force de se sentir acceptées et soutenues. Pareil pour la très grande majorité de mes ami-e-s. Et pour les gens avec lesquels c’est plus compliqué, je me dis que finalement c’est une manière simple de faire du tri dans mon entourage.

Aujourd’hui nous vivons toujours une très belle histoire d’amour, où nous pouvons chacune être entière et honnête avec l’autre, vivre pleinement qui nous sommes.

Racontez le parcours de votre proche, de votre point de vue. Est-ce que sa transition a un effet positif sur lui/elle/iel ?
Je suis incroyablement fière de ma compagne et très admirative de voir qu’elle a le courage d’être ce qu’elle est, de le revendiquer, de s’exposer ainsi alors qu’elle est relativement timide.

La réaction de ses parents a été très violente et l’a un temps empêchée d’avancer. Mais aujourd’hui elle est épanouie et quand elle se sent bien, dans un environnement positif, elle rayonne de bonheur.

Racontez un moment très fort de votre relation depuis le début de sa transition.
Il y a quelques mois nous sommes allées ensemble au mariage de ma sœur. Ça a été l’occasion de la présenter/représenter en tant que femme à une grande partie de ma famille éloignée et à beaucoup d’amis. Elle a pu voir qu’elle avait une place importante dans ma famille.

J’étais très fière d’elle, de son courage, du chemin parcouru, et très émue. C’était vraiment un moment merveilleux pour moi et l’occasion de danser ensemble dans nos jolies robes, de prendre de belles photos au milieu de tous ces gens qui comptent pour nous, bref d’être heureuses.

Un conseil, un message à partager pour une personne qui vivrait la transition d’un de ses proches ?
Finalement je conseille d’en parler dès qu’on le peut, de vite sortie du placard si votre proche le souhaite. C’est toujours plus facile de le faire en tant que proche qu’en tant que personne trans. Et ça vaut le coup, vraiment.

Témoignage rédigé dans le cadre d’une publication pour Wiki Trans. Toute copie est interdite. Merci de respecter ces témoignages.

Vous êtes à l’origine de ce témoignage ? Contacter-nous en précisant votre adresse e-mail.