Témoignage

Chloé H., femme trans de 19 ans

J’ai 19 ans, je suis étudiante en informatique. Je suis actuellement a 5 mois d’oestradiol + spironolactone. J’aime les jeux vidéos et les coder.

Racontez votre parcours jusqu’à comprendre que vous étiez trans. Comment l’avez-vous compris ?

Mes parents sont séparés et j’ai vécu chez mon père depuis mes 10 ans. Je dirais que j’ai commencée a sentir que des trucs allaient pas a partir de mes 13 ans, j’ai commencée a me demander a ce que ça ferait d’avoir un corps de femme, puis je l’ai souhaitée. Il y a une longue période où je pensais que ce que j’avais était juste un fantasme (même si je savais que c’était limite mon rêve).

Vers mes 16 ans j’étais complètement dépressive, je ne savais pas que ça venait du fait “d’être dans le mauvais corps”. A des moments j’eus des idées stupides comme m’hypermasculiniser en faisant beaucoup de sport en pensant que ça irait mieux ou demander une castration chimique.

Puis jusqu’a mes 18 ans, j’ai appris ce que c’était les trans, que les traitements marchaient bien, que c’était pas des pornstar, une histoire de mode ou des malades mentaux mais littéralement des gens normaux. Le finish-him c’est quand j’ai parlée a d’autres trans sur internet (discord), j’avais l’impression de parler devant un miroir! A partir de la j’ai foncée!!!

Quelles ont été vos inquiétudes ? Comment les avez vous surmontées ?

Mon père a tenu des propos incohérent 2 semaines après mon coming out, il voulait que je fasse une thérapie de conversion (s’injecter de la testostérone) ou thérapie cognitive comportementale. Après, il est devenu cool.

Je sais même pas si j’avais de la dysphorie, j’avais un truc qui ressemblait a de la dépression. je sais que si je me suis lancée dans la transition c’était surtout par peur de me masculiniser trop (je sais pas pourquoi mais ça me dégouttais).

Conseils:

  • le traitement est gratis en France
  • Pas besoin de chercher de la dysphorie en vous. Si vous avez lu jusque là ya pas mal de chances que vous soyez trans :3

Comment se sont déroulés vos coming-outs ? Si vous ne l’avez pas (encore) fait, pourquoi ?

Je me suis pas out a ma mère parce que c’est compliqué.

Mon petit frère c’était tranquille et mes potes aussi. Suffit de le dire. Ya juste un pote de pote qui a fait l’idiot en m’appelant par mon ancien nom pour m’embêter et s’est retrouvé seul dans son coin.

Racontez quelles sont les personnes qui vous ont aidées durant votre transition.

Quand j’ai fais mes premiers coming out, un de mes potes s’y connaissais bien. Il a été génial avec moi et c’est maintenant mon mec :3

Comment se passe votre transition ? Est-ce que ça valait le coup ? Est-ce le résultat auquel vous vous attendiez ?

Ma transition a marché beaucoup mieux que je l’imaginais, surtout la voix (je suis partie du pire et là ma voix passe!).

Ca valait tellement le coup ! J’ai l’impression de commencer ma vraie vie et elle est trop bien ! Le résultat (même si ce n’est pas encore fini :3) dépasse carrément mes attentes !

Racontez un moment très fort de votre transition

Au début de transition, je cherchais le moindre changement puis je me suis calmée, ce n’est qu’après 3-4 mois que je me suis regardée dans un miroir, ma tête était bien plus féminine, du coup je me suis mise nue devant le miroir. A la vue de tous les changements que j’avais eu, j’étais entre un rire euphorique et le fait de pleurer de joie.

Un conseil à donner pour une personne trans qui voudrait se lancer ?

Demander conseil sur des forums et aller dans des assos.

Témoignage rédigé dans le cadre d’une publication pour Wiki Trans. Toute copie est interdite. Merci de respecter ces témoignages.

Vous êtes à l’origine de ce témoignage ? Contacter-nous en précisant votre adresse e-mail.