Témoignage

Chère moi d’il y a un an (Agathe, femme trans de 23 ans)

Témoignage rédigé par l’Agathe fondatrice du Wiki Trans (oui il y a plusieurs Agathe donc je précise).

Tu as enfin fait le pas et tu as appelé un psy, je suis super fière de toi. On avait décidé d’attendre après les oraux de diplomation pour se lancer dans cette aventure folle et désespérée, mais il a fallu encore attendre deux mois pour qu’on trouve le courage de se lancer.

Cette échéance n’était peut-être qu’un prétexte parce qu’on avait peur. 

On fait un bonnet A. Voilà, c’était la seule information primordiale. 
… Bon, plus sérieusement. 

Tu vas bientôt te lancer dans des séances de laser. Je te préviens, ça fait trop mal, tu vas pleurer et tout, et les jours qui suivent tu ne vas plus te reconnaître à cause des poils qui vont être encore plus visible qu’avant, en attendant de tomber.

Mais tu sais quoi ?

Ça vaut le coup. Ça vaut tellement le coup. 

Ces allers-retours entre le canapé de ta mère que tu vas squatter pendant 8 mois et une avenue bien connue de Marseille (où se trouvent ton psy, ton endoc et le centre de laser), ces longs moments de doute, ces crises de dysphorie, ces mégenrages à répétition de ta famille qui n’est pas au courant parce que tu veux les protéger et te protéger, tout ça, ça vaut le coup. 

Cette peur que tout ira mal, que tu ne trouveras jamais de taff, que tu finiras seule, que tu es vouée à une précarité pour les dix prochaines années, que tu n’as envie de rien d’autre que de vivre sous ta couette à jouer à des jeux et squatter Twitter pour oublier, tout ça, ça vaut le coup. 

Continuer de te couper les cheveux courts pour être sûre de trouver un taff sans trop de souci, quitte à pleurer silencieusement la nuit parce que “là c’était vraiment trop court”, ces journées de déprime grave quand tu vois ta famille et que toutes les meufs autour de toi sont tellement belles et que ça te met dans un état de jalousie morbide, tout ça, ça vaut le coup.

Ces heures perdues sur Reddit à lire des ressources, à t’instruire, à voir des témoignages, des avant/après qui te remontaient le moral mais qui te renvoyaient à ta condition de “pre-everything” si injuste, ces centaines de pages de journal intime pour vider ton cerveau de toutes ces pensées toxiques, tout ça, ça vaut le coup.

Je ne te remercierai jamais assez pour ce pas que tu as franchi et qui a tout débloqué. De toutes mes réincarnations, tu es certainement la plus courageuse de toutes. Tu as affronté le brouillard, la torture mentale, et tu as fait naître une femme magnifique, bien plus belle à l’intérieur, bien plus lumineuse.

Merci. 

Témoignage rédigé dans le cadre d’une publication pour Wiki Trans. Toute copie est interdite. Merci de respecter ces témoignages.

Vous êtes à l’origine de ce témoignage ? Contacter-nous en précisant votre adresse e-mail.

D'autres témoignages...

Raphou, homme trans de 18 ans

Présentez-vous en quelques mots J’ai 18 ans, je vis encore chez ma mère, j’ai terminé le lycée en 2019. J’ai fais mon changement de prénom

Max, personne trans et non binaire de 21 ans

Présentez-vous en quelques mots Alors j’ai 21 ans, je viens d’une famille modeste blanche rurale. Actuellement j’ai arrêté la testostérone après quelque mois de traitement,

Agathe, femme trans de 29 ans

Je suis Agathe, femme trans, designer. 29 ans, brune, cheveux bouclés indomptable dont la coiffure repose trop sur l’aléatoire. Content Warning : Suicide. (Note :

Alexandre, homme trans de 20 ans

Présentez-vous en quelques mots J’ai 20 ans, j’habite chez ma mère, je travaille depuis peu et je suis sous testostérone depuis un an Racontez votre

Laksh, fille d’une femme trans

J’ai 20 ans, je vis avec ma famille à Paris depuis toujours. Mes parents sont divorcés depuis longtemps mais je suis en très bon termes

Documentation

Chère moi d’il y a un an (Agathe, femme trans de 23 ans)