Témoignage

Sandra, amie d’une personne non binaire

Présentez-vous en quelques mots
J’ai 23 ans, je suis étudiante. Je suis une femme cis et mon proche est non-binaire assigné fille à la naissance. Je l’ai rencontré en 1ère au lycée et nous avons vécu en colocation pendant 4 ans après le bac.
Racontez le coming-out / la rencontre de votre proche trans avec vous. Comment l’avez-vous vécu ?
Ça devait faire moins de 2 ans que nous étions en coloc quand il m’a fait son coming-out. Il me semble que quand il a commencé à me parler de son genre il était un peu perdu, je me souviens avoir fait des recherches pour lui sur internet. Puis un jour il m’a dit qu’il voulait être appelé par un autre prénom et être genré au masculin. Ma première réaction a été d’avoir peur, j’étais réticente à l’appeler par un autre prénom. J’avais très peur que notre relation change et que nous nous éloignions si nous ne faisions plus partie du même genre. J’ai quand même accepté de l’appeler et le genrer comme il voulait. Aujourd’hui je regrette d’avoir été réticente parce que c’était son droit de faire cette demande. Et je me rends compte qu’il n’y avait pas de quoi avoir peur puisque c’est toujours la même personne. Notre relation a évolué oui, et en bien. Il se sent juste mieux avec lui-même, c’est la même personne en plus épanouie. Et nous nous sommes encore rapprochés au fil des années depuis sa transition.
Comment le coming-out et la transition de votre proche ont-ils transformés votre relation ?
Comme je l’ai déjà dit nous nous sommes rapprochés, grâce au temps mais aussi je pense parce qu’il a trouvé qui il est (et moi aussi), nous nous sentons mieux avec nous-même et donc nos relations avec les autres s’améliorent aussi. Même si ce n’est pas toujours facile (parce qu’il ressent de la dysphorie, parce qu’il craint la transphobie…), je vois qu’il s’est ouvert, il parle plus de lui, il s’apprécie plus, il fait plus de choses pour lui. Et il a aussi plus d’amour à donner.
Racontez le parcours de votre proche, de votre point de vue. Est-ce que sa transition a un effet positif sur lui/elle/iel ?
Avec quelques années de recul il dit maintenant qu’il aurait aimé que sa transition se passe autrement, il s’est senti forcé de faire certaines choses à cause de la pression des autres. Je pense quand même que sa transition lui a été bénéfique. Je pense surtout à sa récente mammectomie qu’il a mis tant de temps à obtenir et qui a été une véritable libération pour lui. Il a pu passer un été supportable pour la première fois grâce à cette opération. Je pense que tout ce qu’il a entrepris dans cette transition lui a globalement été bénéfique, je sais qu’il a quelques regrets mais ce n’est pas tant pour la transition en elle-même mais plutôt comment elle s’est déroulée. Certaines choses auraient pu être mieux faites si l’ensemble de son entourage lui avait accordé plus de légitimité dès le départ. C’est donc très important de soutenir son proche trans parce qu’on ne peut pas (et on ne doit pas) l’empêcher d’être lui-même, alors autant l’accompagner pour que tout se passe au mieux pour ellui.
Racontez un moment très fort de votre relation depuis le début de sa transition.
Un jour il m’a accompagnée aux urgences alors que j’étais vraiment très mal. Il a attendu avec moi, il m’a accompagnée tout le long jusqu’en salle de repos. Il m’a fait sentir qu’il serait toujours là pour moi et que j’allais m’en sortir.
Aussi ça nous avait fait rire parce que la médecin pensait qu’il était mon petit copain.
Un conseil, un message à partager pour une personne qui vivrait la transition d’un de ses proches ?
Renseignez vous au mieux, ça peut être effrayant au début mais essayez de ne pas faire peser ça sur votre proche concerné qui a déjà assez à gérer. Votre proche a besoin de soutien, parce que ça peut encore être difficile d’être trans aujourd’hui. Mais il y a aussi plein d’aspects positifs et ça vaut le coup, pour qu’iels puissent être elleux-même. Dites vous bien que c’est toujours la même personne que vous aimez, qu’elle sera plus heureuse et que votre relation n’en sera que meilleure.

Témoignage rédigé dans le cadre d’une publication pour Wiki Trans. Toute copie est interdite. Merci de respecter ces témoignages.

Vous êtes à l’origine de ce témoignage ? Contacter-nous en précisant votre adresse e-mail.

D'autres témoignages...

Naomie, femme trans de 20 ans

Je m’appelle Naomie, j’ai 20 ans et je suis actuellement sous hormones depuis 6 mois a ce jour. Je suis out a tout le monde

Christine, femme trans de 60 ans

J’ai 60 ans, je suis à la retraite depuis un an, et j’ai décidé de commencer ma transition en novembre 2017. Racontez votre parcours jusqu’à

M., personne non-binaire de 21 ans

Présentez-vous en quelques mots J’ai maintenant 21 ans et je suis étudiant en art. Ça fait bientôt 5 ans que je n’habite plus chez mes

Stanley, un homme trans de 19 ans

Présentez-vous en quelques mots Je vais sur mes 19 ans cette année, j’ai fais une L1 en LLCE anglais, mais finalement cela ne m’as pas

Sandra, amie d’une personne non binaire