Témoignage

Thomas, petit frère d’une femme trans

Présentez-vous en quelques mots
22 ans étudiant en M2 Biotechnologies, ma sœur a 2 ans de plus que moi, on s’est toujours plutôt bien apprécié mais on a jamais été particulièrement proche non plus. Je me suis toujours senti en compétition avec elle, pendant longtemps on avait les mêmes passion, et plus ou moins le même objectif professionnel. (ça n’a pas changé avec sa transition)
Racontez le coming-out / la rencontre de votre proche trans avec vous. Comment l’avez-vous vécu ?
J’étais très étonné, je ne m’y attendait pas du tout. Mais je ne l’ai pas mal vécu du tout j’ai toujours considéré que ça ne me regardais pas et donc que tant qu’elle va bien ça me va. Par contre j’étais très compatissant envers mes parents qui eux, même s’ils l’ont accepté, ne l’ont pas très bien vécu.
Comment le coming-out et la transition de votre proche ont-ils transformés votre relation ?
Sa transition a très peu fait évoluer notre relation finalement je l’ai toujours vu de la même manière avant ou après. En revanche sa dépression (pas du tout à cause de sa transition, au contraire ça l’a aidée) m’a rendu un peu protecteur envers elle.
Racontez le parcours de votre proche, de votre point de vue. Est-ce que sa transition a un effet positif sur lui/elle/iel ?
Je pense que ça a eu un impact positif sur elle, surtout qu’elle était mal entouré avant (en couple avec une personne un peu toxique) alors que maintenant elle est entourée par des personnes qui l’acceptent, la comprennent et la soutiennent.
Racontez un moment très fort de votre relation depuis le début de sa transition.
La première fois qu’on est sorti avec elle depuis le début de sa transition, pour visiter Toulouse, elle s’était habillée en robe très féminine avec un physique encore très masculin. Les regards des gens qu’on croisait étaient très pesant, ça m’a beaucoup choqué. Me dire qu’elle vivait ça au quotidien je suis très admiratif du recul qu’elle est capable de prendre.
Un conseil, un message à partager pour une personne qui vivrait la transition d’un de ses proches ?
Beaucoup de gens disaient qu’ils devaient « faire le deuil ». Je trouve que c’est une très mauvaise façon de voir les choses, ça veut dire que tu considère que c’est quelqu’un d’autre alors qu’en réalité la personne ne change pas, elle s’accepte juste.

Témoignage rédigé dans le cadre d’une publication pour Wiki Trans. Toute copie est interdite. Merci de respecter ces témoignages.

Vous êtes à l’origine de ce témoignage ? Contacter-nous en précisant votre adresse e-mail.

D'autres témoignages...

Andrea, femme trans de 19 ans

Je m’appelle Andrea, j’ai 19 ans, je suis de Lyon. Je suis en pré-transition, j’ai rendez-vous avec le psychiatre en septembre et avec l’endocrinologue en

Suzue, femme trans de 40 ans

J’ai bientôt 40 ans, j’ai terminée ma transition tant au niveau administratif qu’au niveau médical, juste des hormones à prendre à vie. Je suis en

Luka, un homme trans de 27 ans

Présentez-vous en quelques mots J’ai 27 ans, je suis dans le milieu de l’écriture et du dessin. Je vis depuis quelques année maintenant avec mon

Calixte, personne genderfluid de 16 ans

Je m’appelle Calixte (prénom d’usage), j’ai 16 ans, lycéen. Je suis une personne trans-genderfluid, cela signifie que mon genre varie, et j’utilise le pronom « il »,

Loukas, homme trans de 17 ans

Content-warning : automutilation J’ai 16 ans, bientôt 17 et je suis issu de famille musulmane, au départ, ma famille refusait d’entendre mes cris de douleur

Thomas, petit frère d’une femme trans