Témoignage

Naomie, femme trans de 20 ans

Je m’appelle Naomie, j’ai 20 ans et je suis actuellement sous hormones depuis 6 mois a ce jour. Je suis out a tout le monde et je vis ma vie du mieux qu’il sois.

Racontez votre parcours jusqu’à comprendre que vous étiez trans. Comment l’avez-vous compris ?

A l’âge de 15 ans, j’ai commencer a prendre des vêtements de ma sœur et me prendre en photo avec quand personne n’était chez moi. Je ne sais plus pourquoi j’ai commencé mais ce qui est sur, c’est que j’adorais et je me sentait différente. Un jour, je me suis demander si j’étais « normal » et je me demandais si tout les garçons faisait la même chose ?

J’ai beaucoup réfléchi et je me suis dit que j’avais quelque chose ! Je voulais montrer au monde entier les tenues de ma sœur mais en étant garçon, j’avais peur du regard des autres. Après de longues réflexion, j’ai su que je n’étais pas travestie et c’est a l’âge de 17 ans (après la pride) que je fait mon coming out et que je commence a consulter un psy pour mes démarches. C’est en septembre 2018 que je commence officiellement mon traitement (androcur pendant 3 mois puis androcur + estreva gel).

Je ne suis en aucun cas déçue de ce choix qui pour moi semblait le meilleur.

Ce n’étais qu’un message pour me dire qui j’étais vraiment.

Quelles ont été vos inquiétudes ? Comment les avez vous surmontées ?

L’obstacle que j’ai du surmonter en tant que femme trans est de devoir s’habiller avec des habits « féminins ». (Sachant que j’ai fait mon coming out partout).

Il est très dur de porter une robe, une jupe ou des sous vêtements féminins en public pour la première fois. On a toujours peur du regard des autres et si on nous juge, on a tendance a déprimer et plus vouloir refaire cette expérience.

Le truc, c’est de vous dire que vous vous aimez et c’est le principal ! Si vous avez choisis de vous montrer au public c’est que vous avez envie alors faite le jusqu’au bout qu’importe le regard des autres. Le regard des gens vous rend plus fort.e !

N’ayez pas peur et a la limite, allez y avec votre meilleur.e ami.e ou quelqu’un de confiance !

Pour ce qui est des achats en boutique, n’hésitez pas et personne ne sera la pour vous juger.(plein de personnes vont voir les vêtements du genre opposé que ce sois pour quelqu’un autre ou un cadeau par exemple).
Si vous avez vraiment peur, commandez sur internet !

Comment se sont déroulés vos coming-outs ? Si vous ne l’avez pas (encore) fait, pourquoi ?

Ma grande inquiétude fut d’annoncer a mes parents mon coming out. Mon père la su en premier et ma mère ensuite. Au début ma mère avais beaucoup de mal et étais en grosse déprime de le savoir (elle pensait que cela allait passer).

J’ai alors décider de l’emmener avec moi voir le psy ou j’ai été la plus transparente possible. 2 semaines plus tard, elle étais devenue ma plus grande alliée.

Aujourd’hui, elle aime prendre du temps avec moi pour me rendre plus féminine et c’est vraiment agréable. D’un autre coté, mon père, n’est pas contre le fait que je fasse ma transition mais n’est pas pour. Cela est un peu difficile au quotidien étant donner que je vit chez lui mais je m’en sort bien et je n’ai pas de remarques négatifs (étant habillée féminine tout les jours).

Le vrai conseil que je peut vous donner si vous avez peur de le dire c’est de prendre votre temps ! Ne vous pressez surtout pas parce que « je veux vite mes hormones ». C’est triste a dire mais un parcours est long et il faut prendre le temps de bien le construire. Pour moi, la meilleure façon de le dire est d’être franc. Si ils ne comprennent pas, n’hésitez surtout pas a consulter un psychiatre ! (Parler par le biais de quelqu’un d’autre est souvent plus simple).

Pour ce qui est des amis, cela c’est très bien passer et ils ont été très compréhensifs!

Racontez quelles sont les personnes qui vous ont aidées durant votre transition.

Durant ma transition, j’étais beaucoup aider d’amis qui étaient dans la communauté LGBTQ+ (non trans).

J’ai également été sur des applications de chat pour parler avec diverses personnes trans pour voir leurs expérience et leurs parcours.

J’ai beaucoup appris sur moi-même en leurs parlant et ils me soutenaient vraiment.

N’hésitez pas a vous rendre dans des associations trans dans votre ville ! (Cela se développe de plus en plus)

Les personnes la bas sauront vous reconnaître pour qui vous êtes et c’est très encourageant pour soi.

Pour finir, ayez toujours un contact avec vos alliés car ils vous aideront toujours en cas de dysphorie ou même de composition de dossiers (changement de prénom…)

Comment se passe votre transition ? Est-ce que ça valait le coup ? Est-ce le résultat auquel vous vous attendiez ?

Cela fait 6 mois que je suis en transition ( 9 avec androcur).
Mon endocrinologue a choisis de faire baisser ma testostérone pendant 3 mois pour que les œstrogènes fassent meilleur effet. (Chacun a un parcours différent n’oubliez pas).

Aujourd’hui je me sent très bien, de nombreux effets sont déjà apparus !
Je n’ai quasiment pas de barbe (rasage 1 fois tout les mois), mon visage semble s’être un peu affinée, ma peau est plus douce, mes seins ont bien pousser (on voit le relief avec un tee shirt) et mes cheveux sont plus soyeux. Je suis contente du résultat alors que je ne suis qu’au début donc cela promet ! J’espère dans le futur que mon visage soit plus féminin et essayer d’avoir une voix plus féminine également (même si l’orthophoniste reste une bonne solution).

N’oubliez pas que cela prends du temps ! Ne vous attendez pas a des résultats merveilleux dès 6 mois. Cela dépend de chacun car le traitement agit différemment selon chaque personne (cela peut aller plus ou moins vite a voir des effets). Un traitement est long et il faut avoir de la patience, mais si tel est votre choix, alors vous ne serez pas déçu.e !

Racontez un moment très fort de votre transition

Un moment merveilleux que je n’oublierai jamais est le jour de la pride avant mon coming out a tout le monde. Pour la première fois, j’étais sortie habillée féminine avec mon grand drapeau trans. Accompagnée de mon ami, j’étais fière de montrer aux gens qui j’étais et d’être enfin moi-même ! Pendant ce jour, personne ne nous juge et on vit comme on est et comme on a toujours voulu être. C’était mon jour préféré, je n’avais jamais été autant heureuse de toute ma vie d’être moi même pour la première fois.

Un conseil à donner pour une personne trans qui voudrait se lancer ?
Prenez votre temps !

Acceptez qui vous êtes et ne vous fixer pas des contraintes. Si vous êtes sûrs et que vous voulez votre traitement, alors vous l’aurez ! La seule force pour surmonter les obstacles c’est votre ambition a devenir qui vous voulez aux yeux de la société !

N’ayez pas peur, il y a aura toujours quelqu’un pour vous aider et vous aidez a avancer.

Témoignage rédigé dans le cadre d’une publication pour Wiki Trans. Toute copie est interdite. Merci de respecter ces témoignages.

Vous êtes à l’origine de ce témoignage ? Contacter-nous en précisant votre adresse e-mail.